Samarcande

Surnommée « la perle de l’Ouzbékistan », Samarkand est une ville fascinante, tant par son histoire que par sa beauté architecturale. Traversée par de nombreuses civilisations au cours de sa longue existence, elle a su préserver l’héritage de ces différentes cultures à travers ses innombrables monuments tous aussi impressionnants les uns que les autres. Inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO en 2001, la visite de « la Cité des Coupoles Bleues » est une promesse de moment riche en découvertes et en émotions.

Histoire

Samarkand compte parmi les plusanciennes villes de l’Asie centrale. Elle remonte au 6 e siècle av. J.-C. et fut connue sous le nom d’Afrasiab. En ce temps, la ville appartenait successivement à l’empire achéménide et à celui d’Alexandre le Grand. Sa situation géographique, à la croisée des grandes routes commerciales provenant de la Chine, de l’Inde, de l’Afghanistan, et l’Iran en a fait une cité prospère au 2e siècle de notre ère. Quatre siècles plus tard, la ville fut conquise par les Turcs. Puis, en 712, le général arabe Kuteiba-ibn-Muslim s’empara de Samarkand et les anciens temples furent transformés en mosquées, en centre administratif et en salles de trésor. Au 9e et 10e siècle, la cité fut occupée par les Samanides d’Iran. Un siècle plus tard, elle fut de nouveau reprise par les Turcs, avant d’être complètement détruite par Gengis Khan en 1220 lors de l’invasion mongole.

Un siècle plus tard, Tamerlan reconstruit la ville de Samarkand au sud-ouest de son ancien site et en a fait la capitale de son empire qui s’étendait du fleuve Volga et des montagnes caucasiennes jusqu’à l’Inde. Sous son règne, la ville était la gardienne des trésors de guerres issues des nombreuses conquêtes de l’empereur et le théâtre des constructions les plus spectaculaires que le monde n’ait jamais vu . Toutefois, à partir du 16e siècle, Samarkand perdit peu à peu de son importance malgré les nombreuses constructions qui y ont lieux.

En 1868, sous la domination des Russes, elle devient une capitale provinciale, ce qui contribua à l’essor de son économie. Puis, entre 1924 et 1930, elle occupa la fonction de capitale de la République socialiste soviétique d’Ouzbékistan .

Entre les années 1930 et 1937, elle devint centre de district. Aujourd’hui, bien qu’elle soit devenue une métropole moderne, Samarkand demeure l’un des principaux berceaux de la civilisation des peuples d’Asie Centrale .

Découvrir Samarkande

Samarkand est la deuxième plus grande ville d’Ouzbékistan en termes de superficie et de population. Surnommée «l’Eden de l’Orient », « le Visage de la Terre », «le Sommet étincelant de la terre », ou encore «la Cité des Coupoles Bleues », elle s’impose comme une référence de la culture orientale avec plus de 300 monuments dont la majeure partie sont inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Comme la plupart des cités d’Asie Centrale, Samarkande est divisée en deux zones : la ville médiévale et la nouvelle ville. L’ancienne ville abrite les monuments historiques, ainsi que les écoles élémentaires. Quant à la nouvelle, elle est le foyer des bâtiments administratifs, culturels et industriels. On y trouve également une université comptant plus de 10 facultés. Mais si Samarkand fait autant rêver les voyageurs, c'est avant tout grâce à ses mausolées, ses mosquées et ses madrassas (établissement d'enseignement religieux musulman) recouverts de coupoles bleues, ce qui lui a valu le surnom de " la Cité des Coupoles Bleues".

Parmi les sites à ne pas manquer lors de votre séjour à Samarkand figure : la place du Régistan et ses trois Madrasa, la moquée d'Hazrat-Hyzr, la mosquée Bibi-Khanoum, l'observatoire d'Ulug Beg, le mausolée Gour Émir, la mosquée-madrassa Tilla Kari ou encore le Shâh-i Zinda, un ensemble de mausolées timourides.

Comment s’y rendre ?

Avion

Samarkand est desservie par deux vols quotidiens en provenance de Tachkent. L’aéroport est situé à 6 km au nord de la ville.

Train

Des trains à grandes vitesses (Afrosyob) relient également Samarkand aux grandes villes du pays. Par exemple, deux Afrosyob assurent quotidiennement la liaison entre Tachkent et Samarkand. Le trajet dure environ 2 h 30 min et coûte entre 15 à 18 dollars. La gare se trouve à 7 km au nord-ouest de la ville.

Bus

Samarkand est aussi desservie par de nombreux bus en provenance des grandes villes de l’Ouzbékistan. Depuis Tachkent par exemple, il faut compter environ 5 h en minibus et 6 h en autobus.

Bonjour

Je suis Nuriddin de "Silk Road Explorer". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Appelez-nous au
+99894 454 6400