Palais Sitorai Mokhi-Khosa

Le palais Sitoraï Mohi-Khossa ou « palais de la lune et des étoiles » était la résidence secondaire des Émirs de Boukhara. Situé à 4 km au nord de la ville, cet édifice est un mélange réussi entre l’architecture traditionnelle et moderne . Aujourd’hui transformé en musée, ce monument à la fois historique et artistique mérite bien que l’on s’y attarde un peu lors d’un séjour en Ouzbékistan.

Un peu d’histoire

Le palais Sitoraï Mohi-Khossa, dont le nom signifie : « le palais de la lune et des étoiles » fut la résidence d’été des Émirs de Boukhara. Les fondations de ce qui sera plus tard l’un des plus extravagants palais de Boukhara furent posées vers la fin du XIXe siècle par l’Émir Akhad Khan. Toutefois, ce n’est que sous le règne de l’Émir Mouzaffar Khan, le successeur d’Akhad Khan, que fut construit le bâtiment principal du palais. Il l’a fit construire pour sa femme « Sitoraï-bonou ». Alim Khan, le dernier Émir de Boukhara, y ajouta un bâtiment en 1914. Ce dernier ayant fait ses études à Saint-Pétersbourg, il souhaitait pour son palais un style à la pointe de la modernité. Ce mélange entre l’architecture traditionnelle et moderne donna comme résultat un bâtiment à l’éclectisme déroutant.

Le dernier aménagement du palais commandité par Alim Khan dura 3 années. Durant cette période, l’architecte responsable du projet refusa au Khan l’entrée du chantier. Une fois l’œuvre achevée, le souverain fut ébloui par la beauté du palais qu’à la manière de ses prédécesseurs, il ordonna qu’on tue l’architecte afin que ce dernier ne puisse par reproduire son œuvre ailleurs. Heureusement, prévenu à temps, Chirin Muradov, l’architecte du palais, a pu réussir à s’enfuir. Hormis sa beauté étincelante, l’une des particularités du palais réside dans le fait qu’il dispose d’un microclimat bien différent de ce que l’on peu ressentir en ville. En plein été, lorsque la chaleur est à son maximum, le palais reste étonnament frais.

Découvrir le palais Sitoraï Mohi-Khossa

Situé à 4 km au nord de Boukhara , le palais Sitoraï Mohi-Khossa est un mélange réussi entre l’architecture traditionnelle et moderne. Il comprend trois bâtiments, qui aujourd’hui, ont été transformés en musées.

Les appartements et salles de réception abritent le musée des arts appliqués. Le palais octogonal pour les invités accueille le musée des costumes. On y expose des vêtements d'apparat tels des khalat ou des parandjas au milieu de photos de la famille princière. On raconte aussi qu’initialement, cette salle était décorée de feuilles d'or. Suite à la révolution, l'or aurait été remplacé par du bronze et emporté en Russie.

Quant au harem, il héberge le musée d'ethnographie et de la broderie. Différentes techniques décoratives y sont illustrées via l'une des plus belles collections de suzani (type de broderie et de textile tribal décoratif d’Asie) d'Ouzbékistan.

L’ensemble du palais est aussi hautement décoré. En effet, chacune des pièces est ornée de façon particulière et les attentions qui ont été apportées aux détails prouvent qu’en matière de décoration, rien n’a été laissé au hasard. Par exemple, l’entrée, la salle de jeu ou encore la salle d’attente sont entièrement ornées de panneaux dorés couverts d’une magnifique mosaïque de miroirs. De tout l’édifice, seul le mirzo-khona ou la salle des secrétaires est décorée de manière sobre. En revanche, elle abrite un miroir, qui selon la croyance, est magique. On raconte que si en le regardant, on fait un vœu, n’importe lequel, il se réalisera dans les 40 jours.

Bonjour

Je suis Nuriddin de "Silk Road Explorer". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
+99894 454 6400